Kouglof sucré aux raisins

Le Kouglof, ou Kougelhopf est une brioche à pâte levée facilement reconnaissable à la forme de son moule. C’est une spécialité alsacienne (mais aussi autrichienne, tchèque et allemande) qui a longtemps été servie lors des célébrations.
La mie est filante. Elle se dégustera aussi bien au petit déjeuner qu’au goûter.

Kouglof sucré aux raisins

Source : « Pâtisserie », Christophe Felder, éditions de la Martinière

Pour 600g de pâte


Ingrédients :

Garniture :

  • 50 g de raisins secs
  • 1 cuillerée à soupe de rhum brun

Levain de base :

  • 10 g de levure de boulanger fraîche
  • 35 g d’eau à température ambiante
  • 50 g de farine T45

Pâte à Kouglof :

  • 225 g de farine T45
  • 1 oeuf entier
  • 125 g de lait à température ambiante
  • 40 g de sucre semoule
  • 1 cuillerée à café de sel
  • 65 g de beurre mou

Finitions :

  • 25 g de beurre fondu
  • 50 g d’amandes effilées
  • 50 g de sucre glace

Préparation :

Mettez les raisins et le rhum dans un petit récipient et laissez macérer à température ambiante le temps de préparer le reste de la recette.

Pour préparer le levain, émiettez la levure et l’eau dans le fond de la cuve de votre robot, puis les 50 g de farine. Mélangez à la spatule. Vous devez obtenir une boule de pâte bien ferme.

Image1

Recouvrez le levain avec les 225 g de farine et laissez pousser 30 minutes dans une pièce chaude.
Pendant ce temps, beurrez votre moule à l’aide d’un pinceau. Répartissez les amandes effilées au fond et retirez l’excédent en retournant le moule.

Lorsque votre levain a poussé, la farine a normalement craquelé sur le dessus.

Image4

Mettez alors l’œuf, le lait, le sucre, le sel et le beurre mou dans la cuve, sur le levain.
Faites tourner le crochet durant 7 minutes à petite vitesse puis 3 minutes à une vitesse plus rapide.
La pâte doit se décoller des bords de la cuve. Ajoutez les raisins légèrement égouttés et mélangez encore quelques minutes.
Laissez pousser la pâte durant 1h30 dans une pièce chaude. La pâte doit doubler de volume.

Image2

Farinez le plan de travail et déposez la pâte. Donnez lui une forme de boule en la travaillant du bout des doigts. Posez la pâte dans le moule en tassant légèrement, et laissez à nouveau pousser pendant 2 heures.

Image3

Avant la fin de la période de pousse, préchauffez le four à 170°C, et enfournez le kouglof pour environ 20 minutes.
Démoulez à la sortie du four. Une fois complètement refroidi, saupoudrez-le de sucre glace.

Le Ksenia exotique

L’Homme m’a dit : « fais quelque chose de différent cette fois »…
Ok ok, quelque chose de différent…challenge accepté.
Et en me baladant sur le net, je suis tombée sur les entremets de Ksenia Penkina. Ses glaçages miroir sont absolument dingues. Et je suis tombée en extase devant celui-ci, quelle bonne idée que de laisser les inserts apparents! Mon choix esthétique était fait !
Je n’ai pas la recette de Ksenia. Mais je m’en suis créée une. Et j’ai utilisé des saveurs que mon mari affectionne particulièrement : mangue, passion, fraise… Tant qu’à faire, autant lui faire plaisir aussi avec les saveurs.
Je l’ai appelé le Ksenia exotique.

Il faut passer par plusieurs phases de congélation, il faut donc s’y prendre bien en avance :

  • J-4 : insert mangue/passion
  • J-3 : insert fraise
  • J-2 : dacquoise + croustillant coco + mousse mangue
  • J-1 : glaçage neutre
  • Jour J : glaçage du gâteau, décongélation….et dégustation

Il vous faut également prévoir plusieurs cercles :

  • 12 cm pour l’insert mangue passion
  • 16 cm pour l’insert fraise
  • 22 cm pour la mousse o la mangue

L’exotique


Ingrédients :

Insert mangue – passion :

  • 150 g de purée de mangue
  • 30g de sucre à confiture
  • 3 fruits de la passion
  • 2 feuilles de gélatine

Insert fraise :

  • 300 g de fraises
  • 30 g de sucre à confiture
  • 3 feuilles de gélatine

Dacquoise :

  • 3 blancs d’oeuf
  • 20 g de sucre en poudre
  • 70 g de sucre glace
  • 90 g d’amandes en poudre

Croustillant coco :

  • 4 crêpes dentelles
  • 30 g de lait concentré sucré
  • 100 g de chocolat blanc
  • 35 g de noix de coco râpée
  • 2 cs de crème liquide

Mousse mangue :

  • 300 g de pulpe de mangue
  • 30 g de sucre
  • 8 g de gélatine
  • 25 g d’eau
  • 75 g de sucre
  • 1 blanc d’œuf
  • 300 g de crème fleurette

Glaçage neutre :

  • 250 g d’eau
  • 50 g de sirop de glucose
  • 90 g de sucre en poudre
  • 10 g de pectine NH
  • 10 g de jus de citron

Préparation :

Insert mangue / passion :

Placez la gélatine dans un grand bol d’eau froide.
Faites chauffer la purée de mangue dans une petite casserole, avec le jus et les graines des fruits de la passion et le sucre . Laissez compoter quelques instants.
En dehors du feu, ajoutez la gélatine essorée et mélangez jusqu’à ce qu’elle ait entièrement fondue.

Couvrez un cercle de 12 cm de film alimentaire en veillant à bien le tendre.

IMG_20200825_180041

Posez-le sur une carton à gâteau. Et versez la préparation dedans. Mettre au congélateur pour au moins 3 heures (je l’ai laissé une nuit entière).

Insert fraise :

Mettez les feuilles de gélatine dans un grand bol d’eau froide.
Lavez les fraises et mixez les.
Faites-les chauffer et laissez compoter avec le sucre pendant quelques minutes. Essorez la gélatine et versez-la dans la purée de fraise (hors du feu).
Filmez un cercle de 16 cm de diamètre.
Positionnez votre insert mangue/passion au centre du cercle et versez le coulis de fraises refroidi par dessus.
Placez au congélateur pour 3 heures minimum.

Voici le résultat une fois congelé. Pas mal non?

Dacquoise :

Montez les blancs en neige. Lorsqu’ils commencent à mousser, ajoutez le sucre semoule petit à petit et battez jusqu’à ce que les blancs soient bien fermes.
Tamisez le sucre glace et la poudre d’amande sur les blancs et mélangez délicatement à l’aide d’une maryse.
Placez le mélange dans une poche à douille et formez une spirale sur une feuille de cuisson.
Enfournez 12 minutes dans un four préchauffé à 180 °C.
Détaillez un cercle de 20 cm de diamètre.

IMG_20200825_140326

Croustillant coco :

Faites fondre le chocolat blanc. Ajoutez les crêpes dentelles écrasées et le reste des ingrédients. Mélangez et étalez sur la dacquoise.
Réservez au congélateur.

IMG_20200825_141349

Mousse mangue :

Mettez la gélatine à tremper dans un grand bol d’eau froide.
Mélangez la purée de mangue et le sucre

Réalisez ensuite la meringue italienne :
Dans une petite casserole, faites cuire l’eau et le sucre à 120°C. En même temps, commencez à battre l’œuf. Versez le sucre petit à petit sur le blanc d’œuf tout en continuant à mélanger vivement au fouet électrique. Fouettez jusqu’à ce que la meringue soit à température ambiante.

Montez la crème fraîche en chantilly.

Essorez la gélatine, et faites la fondre doucement à la casserole avec un peu de coulis de mangue. Incorporez-la ensuite au reste du coulis et mélangez bien.

A l’aide d’une maryse, mélangez délicatement la meringue, la chantilly et le coulis de mangue.

IMG_20200825_175516

IMG_20200825_175749

Montage :

Couvrez votre cercle de film alimentaire en l’étirant bien. Posez le sur un carton à gâteau. Placez une bande de rhodoïd sur tout le tour. Déposez votre double insert mangue/fraise au centre du cercle. Recouvrez avec la mousse de mangue.
Placez la dacquoise sur la mousse, le croustillant du côté de la mousse. Appuyez légèrement pour l’enfoncer et lissez à l’aide d’une petite spatule coudée.
Placez au congélateur pour la nuit.

IMG_20200825_180432

IMG_20200825_180703

IMG_20200825_181132

Glaçage :

Versez l’eau, le sirop de glucose et 80 g de sucre en poudre dans une casserole.
Mélangez les 10 g de sucre restant avec la pectine.
Faites chauffer la casserole. Lorsque l’eau commence à frémir, ajoutez le mélange sucre/pectine. Mélangez au fouet jusqu’à ébullition et continuez pendant 2 minutes. Cela permet d’activer les propriétés de la pectine.
Retirez la casserole du feu et ajoutez le jus de citron (sans pulpe surtout). Versez le nappage dans un pichet à bec verseur et mixez à l’aide d’un mixeur plongeant en veillant à ne pas incorporer d’air.
Filmez au contact et réservez au réfrigérateur pour la nuit.

Le jour J, décerclez l’entremet. Posez-le sur une grille, elle-même placée sur un plateau.
Réchauffez doucement le glaçage au micro-onde jusqu’à ce qu’il atteigne 28/30 °C, mixez-le et versez-le sur l’entremet.
Laissez le glaçage s’écouler, collez des copeaux de noix de coco sur tout le tour de l’entremet, puis positionnez-le sur le plat de service.
Réservez au réfrigérateur pendant 6 heures afin que l’entremet décongèle.
DSC_4690

Banana Bread


Le banana bread nous vient tout droit des Etats-Unis et est un cake réalisé avec de la purée de banane.
C’est la recette idéale lorsque vous avez des bananes bien trop mûres qui vous restent sur les bras. Vous savez, celles que personne ne veut, et surtout pas les enfants, car elles ont des tâches noires. J’y ai ajouté des pépites de chocolat et des noix de pécan. Un gâteau parfait au goûter ou au petit-déjeuner.

Banana bread


Ingrédients :

  • 4 bananes bien mûres
  • 3 oeufs
  • 140 g de sucre brun (ou cassonade)
  • 250 g de farine
  • 140 g de beurre
  • 1 pincée de sel
  • 1 sachet de levure chimique
  • 100 g de pépites de chocolat
  • 1 petite poignée de noix de pécan

Préparation :

Fouettez les œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. 
Faites fondre le beurre au micro-onde et versez dans le mélange précédent. 
Ajoutez la farine, la levure et la pincée de sel. Écrasez 3 bananes et ajoutez-les à la pâte. Mélangez bien. Ajoutez enfin les pépites de chocolat et les noix de pécan.

Préchauffez le four à 180°C.

Versez la pâte dans un moule à cake beurré et fariné. Déposez la 4ème banane coupée en deux sur le dessus.
Enfournez pour 50 minutes.
Pour vérifier si le gâteau est cuit, plantez-y la pointe d’un couteau. La lame doit ressortir sèche.

DSC_4486

 

Fantastik figues, poires & pécan de Christophe Michalak

J’avoue être systématiquement bluffée par les fantastik de Christophe Michalak. Ils sont ultra simples de réalisation et le rendu visuel est canonissime.

Fantastik figues, poire & pécan de Christophe Michalak

Source : magazine « Pâtisserie et compagnie » n°39

Pour un cercle à tarte de 18 cm de diamètre (ou un petit ovale comme moi)


Ingrédients :

Chantilly :

  • 175 g de crème liquide entière
  • 40 g de pâte d’amandes
  • 1/2 gousse de vanille
  • 2 cl d’alcool de poire

Pâte à linzer citron :

  • 60 g de sucre glace
  • 180 g de beurre
  • 4g de sel
  • 160 g de farine T55
  • 30 g de fécule
  • 1,5 g de zeste de citron

Dressage :

  • 4 figues
  • 15 framboises
  • 1 poignée de noix de pécan concassées
  • 2 cuillère à soupe de confiture de framboise

Préparation :

Pâte à linzer citron:

Préchauffez le four à 160°C. Tamisez le sucre glace. Placez tous les ingrédients dans un cul de poule et mélangez à la main pour obtenir une consistance ferme.
Étalez la pâte dans un cercle de 18 cm de diamètre et de 2 cm de hauteur. N’en n’ayant pas, j’ai pour ma part utilisé un petit cercle à tarte de forme ovale.
Faites cuire pendant 30 minutes et laissez refroidir 1 heure.

Chantilly :

Mixez la crème avec la pâte d’amande dans un petit robot ménager. Passez le mélange au chinois pour enlever les petits morceaux éventuels. Ajoutez les grains de la gousse de vanille, l’alcool de poire et montez la crème en chantilly. Mettez la chantilly dans une poche munie d’une douille cannelée et réservez au réfrigérateur.

Dressage : 

Ôtez le pédoncule de 2 figues, et coupez-les en quartiers. Sucrez-les avec du sucre glace ainsi que les framboises.
Faites torréfier les noix de pécan concassées.
Récupérez la chair des 2 figues restantes et mélangez-la à la confiture framboise. Couvrez le sablé de ce mélange figue/confiture.
Pochez la chantilly par-dessus puis disposez les quartiers de figues, les framboises et les éclats de noix de pécan.

DSC_4336

Pissaladière

La pissaladière, qu’est-ce que j’aime ça ! Pour moi, elle rime avec vacances, soleil et cigales.
Cette recette nous provient de la région niçoise. C’est presque une variante de la pizza.

Pissaladière


Ingrédients :

Pâte à pizza :

  • 350 g de farine
  • 2 cuillères à café de sel
  • 1 sachet de levure boulangère
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 250 ml d’eau tiède

Garniture :

  • 1 kg d’oignons blancs
  • 100g de filets de sardine
  • 50g de filets d’anchois à l’huile
  • 2 gousses d’ail
  • 30g d’olives noires
  • 1 brin de thym
  • 1 feuille de laurier
  • 1 brin d’origan
  • 4 cas d’huile d’olive
  • 1 cac de sucre en poudre
  • poivre

Préparation :

Pâte à pizza :

Dans le bol du robot, versez la farine, le sel, la levure et l’huile.
Mélangez doucement avec le crochet en versant l’eau petit à petit. Augmentez un peu la vitesse et continuez à mélanger pendant 10 minutes.
Couvrez avec un torchon et laissez reposer 1 heure.

Garniture : 

Pelez et émincez les oignons. Faites-les revenir dans 3 cas d’huile avec l’ail écrasé, les herbes, le poivre et le sucre. Inutile de saler, les anchois feront le travail ! Attention à ne pas laisser colorer.
Laissez cuire pendant 1h sur feu très doux, jusqu’à ce que les oignons soient bien fondants.

Pour la confection du pissalat, mixez ensemble les sardines et les anchois égouttés (en gardant l’huile pour l’étape suivante). Versez-y un peu d’huile des anchois jusqu’à obtenir une pâte.

DSC_0714

Ajoutez-en une cuillère dans les oignons.

Préchauffez le four à 210°C.
Farinez votre plan de travail et dégazez la pâte. Étalez-la et disposez-la sur une feuille de papier cuisson sur une plaque.
Étalez le pissalat sur votre pâte, puis recouvrir avec les oignons.
Enfournez 30 minutes.
Ajoutez quelques filets  d’anchois et des olives noires sur la pissaladière.

La pissaladière se déguste chaude, tiède ou froide. Accompagnez-là d’une salade et savourez !

DSC_3830

Tarte rustique abricots et romarin

La tarte rustique, c’est la tarte facile que tu fais en vacances quand tu ne trouves pas de moule à tarte dans ta location hihi.
Je trouve ça très joli, en plus d’être bon !!

Tarte rustique abricots et romarin

Source :

  • « Tartes rustiques sucrées et salées » aux éditions Marabout

Ingrédients :

Pâte sucrée :

  • 290g de farine
  • 150g de beurre mou
  • 45g de poudre d’amandes
  • 85g de maïzena
  • 120g de sucre glace
  • 80g d’œuf (2 petits œufs)
  • 1 pincée de sel

Tarte :

  • 40g de poudre d’amandes
  • une 20aine d’abricots
  • 40g de sucre roux
  • 2 cas de jus de citron
  • 1 pincée de sel
  • 2 branches de romarin
  • 1 jaune d’oeuf et du sucre roux pour la dorure

Préparation :

Pâte sucrée :

Dans votre robot muni de la feuille, travaillez le beurre mou pour en faire une sorte de pommade.
Incorporez la poudre d’amandes, la maïzena, le sucre glace et le sel.
Ajoutez ensuite un œuf et la moitié de la farine et mélangez 1 minute.
Puis ajoutez le 2ème œuf et le reste de farine et mélangez afin d’obtenir une pâte homogène.
Formez une boule, filmez-là et laissez reposer au frais pendant 2h.

Tarte :

Lavez les abricots, coupez-les en 2 et dénoyautez-les.
Mélangez les abricots, le sucre, le sel, le jus de citron et le romarin. Laissez macérez pendant 20 minutes.

IMG_20200729_140357

Préchauffez le four à 180°C. Étalez la pâte sur une feuille de papier sulfurisé. Saupoudrez de poudre d’amandes sans oublier de laisser un bord de 4cm.

IMG_20200729_143726

Disposez les abricots et rabattez le bord de la pâte sur les fruits.
Badigeonnez le bord de la tarte avec le jaune d’œuf battu et parsemez de sucre roux.
Positionnez votre tarte sur une plaque (pour ma part j’utilise une plaque perforée). Et enfournez 30 minutes. En fonction de votre four, il faudra peut-être laisser plus longtemps.
Décorez avec quelques brins de romarin et dégustez.

Quiche carottes lardons

Quiche carottes lardons


Ingrédients :

Pâte brisée :

  • 100g de beurre
  • 200g de farine tamisée
  • 1 pincée de sel fin
  • 5 cas d’eau froide

Garniture :

  • 7 carottes
  • 1 oignon
  • 100 g de lardons
  • 20 cl de crème fraîche
  • 100 g d’emmental râpé
  • sel, poivre, muscade (facultatif)

Préparation :

Pâte brisée :

Dans un saladier, versez la farine et formez un puit. Ajoutez-y le sel et le beurre coupé en très petits morceaux.
Assemblez les éléments en effritant du bout des doigts. Ajoutez l’eau au fur et à mesure pour amalgamer le tout puis travaillez la pâte jusqu’à ce qu’elle soit bien souple. Elle ne doit être ni trop molle ni collante.
Farinez légèrement le plan de travail. Posez la pâte et écrasez la avec la paume, sans trop la pétrir.
Rassemblez la pâte, formez une boule et aplatissez-là. Enveloppez la pâte d’un film alimentaire et laissez reposer 30 min au réfrigérateur.

Foncez votre moule à tarte et piquez le fond avec une fourchette.

Garniture :

Épluchez les carottes et râpez-les.
J’en profite pour vous parler d’un produit que nous venons de tester avec ma fille. Il s’agit d’un éplucheur pour enfant de la marque Opinel. Il faut placer son index dans un rond situé sous la lame. L’enfant a l’éplucheur bien en main et ne risque pas de se blesser. Ma fille a tellement aimé le test qu’elle a épluché les 7 carottes avant de partir à l’école ! (je précise que je ne suis pas sponsorisée par Opinel, je parle juste d’un produit que j’ai acheté et dont je suis satisfaite).

IMG_20200703_085430

Ensuite, épluchez et émincez votre oignons.
Faites cuire les lardons à la poêle. Réservez-les et faites suer l’oignon dans la poêle que vous avez utilisé pour les lardons sans ajouter de matière grasse.

Dans un saladier, battez les oeufs à la fourchette, ajoutez la crème fraîche, salez, poivrez. Ajoutez un peu de noix de muscade si vous le désirez.
Ajoutez les carottes, l’oignons, les lardons, le fromage râpé et mélangez le tout.

Disposez dans le fond de tarte. Parsemez un peu de fromage râpé sur le dessus.

Faites cuire 30 à 40 minutes dans un four préchauffé à 200°C.

Mini cakes au kiwi

Cet après-midi, j’ai eu envie de faire un test avec mes kiwis. Je ne savais pas trop si on pouvait les cuire, mais après quelques recherches, je me suis lancée dans la confection de cake individuels. Avec un joli glaçage rocher et des petites étoiles de kiwi pour décorer.

Mini cakes au kiwi


Ingrédients :

Mini cakes :

  • 90 g de farine
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 60 g de sucre semoule
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 50 g de beurre
  • 2 oeufs
  • 1 kiwi

Glaçage rocher : 

  • 200 g de chocolat au lait
  • 45 g d’huile de pépin de raisin
  • 50 g de praliné en grain ou éclats d’amande

Préparation :

Mini cakes : 

Dans un cul de poule, fouettez le beurre mou et les sucres. Ajoutez les œufs un à un en continuant à fouetter.
Mélangez la farine et la levure et ajoutez-les à la préparation. Fouettez.
Écrasez les kiwis à la fourchette et ajoutez-les délicatement à la préparation précédente.

Préchauffez le four à 180°C.
Beurrez et farinez vos moules à cake (sauf s’ils sont en silicone). Versez la préparation.
Enfournez et laissez cuire 20 à 25 minutes.
Démoulez et laissez refroidir sur une grille.

Glaçage rocher : 

Faites fondre le chocolat au micro-ondes par tranche de 10 ou 20 secondes en mélangeant à chaque arrêt jusqu’à ce que le chocolat soit lisse.
Ajoutez l’huile de pépin de raisin, et enfin le praliné ou les éclats d’amande.

Laissez refroidir le glaçage quelques minutes afin qu’il ne soit pas trop liquide (il ne tiendrait pas sinon).
Positionnez vos cakes sur une grille, elle-même au-dessus d’un plat permettant de récupérer le glaçage.
Versez le glaçage sur les cakes. Attendre que le glaçage s’écoule. Placez les cakes quelques instants au réfrigérateur pour que le chocolat fige.

 

Tarte vanille chocolat de Christophe Adam

Voici une tarte au chocolat légère en bouche. Il est très agréable d’avoir ces différentes textures : les crèmes chocolat/vanille, le streusel, les noisettes enrobées de chocolat.  Et en plus c’est joli comme tout non? C’est la première fois que je teste une recette de Christophe Adam, et j’y reviendrai !

Tarte vanille chocolat de Christophe Adam

Source : « Vanille », Christophe Adam, Editions de la Martinière, recette parue dans Pâtisserie & compagnie magazine n°33

Pour un cercle de 24cm


Ingrédients :

Ganache vanille chocolat noir (à préparer la veille) :

  • 115 g de chocolat 70%
  • 340 g de crème liquide entière
  • 3 gousses de vanille
  • 15 g de vanille liquide
  • 10 g de sucre inverti (vous pouvez le remplacer par 8 g de sucre semoule)
  • 10 g de glucose

Ganache vanille chocolat blanc (à préparer la veille) :

  • 380 g de crème liquide entière
  • 4,5 gousses de vanille
  • 1,5 feuilles de gélatine (ou 3 g de gélatine en poudre)
  • 85 g de chocolat blanc

Pâte sucrée :

  • 145 g de farine T55
  • 1 g de sel fin
  • 70 g de sucre glace
  • 2 g de poudre de vanille
  • 20 g de poudre d’amande
  • 40 g de fécule de pomme de terre
  • 75 g de beurre doux
  • 40 g d’œuf (1 petit œuf)

Streusel cacao :

  • 95 g de beurre doux à température ambiante
  • 125 g de sucre semoule
  • 125 g de poudre de noisette
  • 32 g de cacao en poudre
  • 105 g de farine T55
  • 3 g de fleur de sel

Montage : 

  • 250 g de noisettes enrobées (à défaut d’en avoir trouvé, j’ai mis des amandes enrobées)

Préparation :

Ganache vanille chocolat noir :

La veille, hachez le chocolat, et faites-en fondre une partie au four à micro-ondes. Faites bouillir 100 g de crème avec les gousses de vanille fendues et grattées, la vanille liquide, le sucre inverti et le glucose.
Retirez les gousses de vanille et versez la crème en 3 fois sur le chocolat partiellement fondu en mélangeant bien au fouet.
Ajoutez le reste de crème froide, mixez au mixeur plongeant. Filmez au contact et placez au réfrigérateur pendant 12h.

Ganache vanille chocolat blanc :

Réhydratez la gélatine dans de l’eau froide. Faites bouillir 190 g de crème avec les gousses de vanille fendues et grattées et laissez infuser à couvert 15 minutes.
Passez au chinois et incorporez la gélatine essorée. Versez en 2 fois la crème bouillante sur le chocolat blanc coupé en morceaux. Emulsionnez au mixeur plongeant puis intégrez le reste de crème froide et mixez à nouveau au mixeur plongeant.
Filmez au contact et placez 12h au réfrigérateur.

Pâte sucrée :

Dans la cuve du batteur muni de la feuille, mettez les poudres et le beurre en dés. Sablez l’ensemble. Ajoutez l’œuf préalablement battu. Mélangez jusqu’à l’obtention d’une pâte. Formez une boule, aplatissez-la et réservez 1 heure au réfrigérateur.
Préchauffez le four à 160°C.
Beurrez votre cercle à tarte.  Abaissez la pâte au rouleau à pâtisserie, et foncez le cercle. Faites cuire 15 à 20 minutes.
Réservez

IMG_20200620_105329 (1)

Streusel cacao :

Préchauffez le four à 170°C. 
Mélangez le beurre mou avec le sucre, la poudre de noisette, le cacao en poudre, la farine et la fleur de sel.
Quand la pâte est homogène, tassez-la bien  sur une plaque recouverte de papier cuisson. Enfournez et laissez cuire 10 minutes. Émiettez (attention de ne pas vous brûler) et enfournez à nouveau 10 minutes.
Réservez dans un endroit sec.
Vous verrez que vous en aurez bien trop pour cette recette. N’hésitez pas à l’utiliser dans des verrines par exemple.

Montage : 

Montez la ganache vanille chocolat noir. Placez-la dans une poche munie d’une douille unie de 2 cm et dresses des boules dans le fond de tarte.

IMG_20200620_164001

Montez à présent la ganache vanille chocolat blanc. Répartissez-la dans 2 poches. L’une munie d’une douille unie de 1 cm, l’autre d’une douille unie de 2 cm. Pochez des boules entre celles de vanille chocolat noir.
Parsemez des miettes de Streusel et des noisettes enrobées.

DSC_8833

Le nounours de Christophe Felder et Camille Lesecq

Mon Valentin était sur mes genoux lorsque je feuilletais le livre « ma petite pâtisserie » de Christophe Felder et Camille Lesecq et il est tombé en adoration pour ce gâteau nounours. Il m’a donc passé commande pour son anniversaire.

Le gâteau est vraiment simple et rapide à réaliser. N’hésitez pas à le faire avec vos enfants, ils seront fiers comme tout !

Le nounours de Christophe Felder

Sources : « ma petite pâtisserie », Christophe Felder et Camille Lesecq, Editions de la Martinière

Pour 8 personnes


Ingrédients :

Gâteau chocolat noisette :

  • 200 g de noisettes
  • 200 g de sucre semoule
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 250 g de beurre mou
  • 4 oeufs
  • 210 g de farine
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 40 g de cacao en poudre non sucré
  • 1 pincée de sel
  • 12 cl de lait

Glaçage :

  • 200 g de pâte à tartiner chocolat/noisette
  • 160 g de crème liquide

Décor :

  • 300 g de copeaux de chocolat
  • pâte d’amande couleur brune ou noire, et blanche
  • colle alimentaire ou eau

Préparation :

Gâteau :

Préchauffez le four à 170°C.
Mettez les noisettes à torréfier dans le four pendant 20 minutes. Sortez les noisettes et laissez-les refroidir avant de les mixer en poudre. Réservez.

Augmentez la température du four à 180°C.
Mélangez le sucre semoule et le sucre vanillé.
Mélangez le beurre à l’aide du fouet du robot. Ajoutez le sucre puis les œufs un par un et continuez à fouettez pendant 5 minutes.

Tamisez la farine et la levure chimique. Ajoutez le cacao en poudre, le poudre de noisette et la pincée de sel.
Incorporez délicatement les poudres à la première préparation. Versez peu à peu le lait tempéré. Vous devez obtenir une pâte lisse et homogène.

Versez la pâte dans un moule à charnière de 22 cm préalablement beurré.
Enfournez 10 minutes à 180°C puis 40 à 50 minutes à 170°C. Si vous plongez la pointe d’un couteau, elle doit ressortir complètement sèche.
Sortez le gâteau du four et laissez refroidir avant de démouler.

Glaçage :

Dans une casserole, déposez la pâte à tartiner et la crème liquide. Mélangez à feu doux jusqu’à ce que le mélange soit lisse et homogène. Laissez refroidir complètement avant utilisation

Décor :

Déposez le gâteau sur une grille. Coupez légèrement le haut du gâteau pour avoir une surface bien plate.
Réchauffez le glaçage à 30°C et versez sur le gâteau. Recouvrez-le entièrement.
Décorez tout le gâteau avec les copeaux de chocolat, appuyer légèrement pour les faire adhérer.
N’ayant pas de copeaux, j’ai utilisé des vermicelles.

Pour réaliser le nounours, les différentes étapes sont les suivantes. Munissez-vous d’ emporte-pièces de 9,5 cm, 2 cm et 8 mm :

  • Yeux : étalez la pâte d’amande noir sur 2 mm d’épaisseur. Découpez 2 disques avec l’emporte pièce de 2 cm. Puis étalez la pâte d’amande blanche et découpez 2 disques avec l’emporte-pièce de 8 mm. Collez-les dans les ronds noirs.
  • Museau : étalez de la pâte d’amande blanche et formez un museau de 9,5 cm à l’aide d’un emporte-pièce. Ajoutez un disque noir de 2 cm pour le nez. Pour terminer, positionnez de fines lanières noires pour réaliser les lèvres et faites les adhérer avec un peu de colle alimentaire ou d’eau.
  • Oreilles : faites 2 boules de pâte d’amande brune (ou noire) de 20 g chacune. Enfoncez fortement votre pouce dans chaque boule et positionnez les oreilles sur le gâteau.