Le glacé choco-noisette de Diego Cervantes

Cet entremets de Diego Cervantes est une pure gourmandise. Du chocolat, des noisettes, du caramel. Des textures très différentes. Tout est là pour faire un dessert parfait.
Nous avons tous adoré le déguster, et je ne me suis pas fait prier pour le terminer le lendemain !

Pour ma part, j’ai procédé comme suit : 
J-2 : crumble cacao, croustillant et caramel
J-1 : parfait noisette, et montage de la base
jour J : biscuit moelleux au chocolat, glaçage croquant, meringue italienne au miel

Le glacé choco-noisette de Diego Cervantes

Source : magazine « Pâtisserie et compagnie » n°41


Ingrédients :

Crumble cacao :

  • 150 g de farine
  • 20 g de poudre de cacao
  • 100 g de sucre
  • 90 g de beurre

Croustillant :

  • 45 g de chocolat noir 64%
  • 30 g d’huile d’arachide
  • 150 g de crumble cacao
  • 50 g de noisettes concassées
  • 2 g de fleur de sel

Caramel :

  • 210 g de sucre semoule
  • 105 g de crème liquide
  • 75 g de beurre
  • 120 g de noisettes torréfiées concassées

Parfait noisette :

  • 4 g de gélatine (2 feuilles)
  • 200 g de lait
  • 50 g de jaunes d’oeufs
  • 65 g de sucre semoule (40 g pour la crème anglaise et 25 g pour les blancs)
  • 140 g de pâte de noisettes
  • 70 g de chocolat noir 64%
  • 150 g de crème liquide 30% de matières grasses
  • 120 g de blancs d’oeufs

Biscuit moelleux au chocolat :

  • 88 g d’huile d’arachide
  • 63 g de chocolat noir 64%
  • 48 g d’amidon de maïs
  • 52 g de sucre semoule
  • 5 g de poudre de cacao
  • 2 g de levure chimique
  • 90 g d’œufs entiers

Glaçage croquant :

  • 500 g de chocolat au lait 38%
  • 300 g de beurre de cacao
  • 200 g de crumble cacao écrasé

Meringue italienne au miel : 

  • 150 g de miel
  • 50 g d’eau
  • 100 g de blancs d’œufs

Finitions : 

  • 80 g de chocolat lait tempéré pour décors en chocolat
  • 15 g de noisettes torréfiées

Préparation :

Crumble cacao :

Mélangez tous les ingrédients avec le beurre ramolli dans la cuve du batteur muni de la feuille. (J’ai ajouté un peu de beurre car j’obtenais une texture beaucoup trop sablée qui ne me convenais pas).
Abaissez entre 2 feuilles de papier sulfurisé à environ 3 mm d’épaisseur.
Placez au réfrigérateur pour 30 min.
Retirez la feuille de papier du dessus et mettez 23 min au four préchauffé à 160 °C.
Laissez refroidir à température ambiante, puis écrasez à l’aide d’une rouleau à pâtisserie.

glac1

Croustillant :

Faites fondre le chocolat avec l’huile au bain-marie.
Versez le reste des ingrédients et mélangez à la maryse.
Versez dans un cadre de 12 x 24 cm, lissez à la palette coudée et placez au congélateur pour un minimum de 3h.

glac2

Caramel :

Dans une casserole, à feu moyen, versez l’équivalent de 2 cuillère à soupe de sucre. Attendez qu’il fonde, puis ajoutez à nouveau 2 cuillères de sucre et ainsi de suite jusqu’à ce que tout le sucre soit fondu. Remuez constamment avec une spatule. Continuez jusqu’à ce que le caramel fume et prenne une jolie couleur. Patientez 30 s, puis, hors du feu, ajoutez la crème liquide chaude petit à petit. Attention aux éventuelles projections.
Une fois toute la crème incorporée, ajoutez le beurre en petit morceaux. Remuez jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Laissez refroidir jusqu’à température ambiante. Ajoutez les noisettes, mélangez puis versez le caramel sur le croustillant dans le cadre. Placez au congélateur pour 3 h minimum.

glac3

Parfait noisette : 

Placez la gélatine dans l’eau bien froide. 
Dans une casserole, portez le lait à ébullition.
Pendant ce temps, dans un cul-de-poule, mélangez les jaunes et 40 g de sucre. Lorsque le lait bout, versez le sur le mélange jaune-sucre, puis reversez dans la casserole et faites cuire à 83°C.
Hors du feu, incorporez la gélatine ramollie et égouttée. 
Dans un cul-de-poule, versez la crème anglaise chaude sur la pâte de noisettes et le chocolat puis mélangez à l’aide d’un fouet jusqu’à ce que la préparation soit homogène.
Laissez refroidir à température ambiante.
Lorsque la ganache est à environ 35°C, fouettez la crème liquide dans la cuve du batteur pour obtenir une crème légère mais pas trop ferme. Débarrassez dans un bol et réservez au réfrigérateur.
Dans le bol du batteur équipé du fouet, faites à présent monter  les blancs jusqu’à obtenir un bec d’oiseau. Et ajoutez les 25 g de sucre. Incorporez délicatement la crème montée à la ganache chocolat-noisette à l’aide d’un fouet. Incorporez délicatement les blancs montés en neige à l’aide d’une maryse.

glac4

Montage de la base : 

Versez le parfait dans le moule Venus, et chemisez les bords à l’aide d’une petite spatule. Découpez le croustillant-caramel en un rectangle de 22 x 6 cm. Déposez-le dans le moule. Lissez bien l’ensemble et placez au congélateur pour la nuit.

glac5

Biscuit moelleux au chocolat :

Dans une casserole, chauffez l’huile à  90°C environ. Versez-la sur le chocolat. Une fois le chocolat fondu, ajoutez toutes les poudres et mélangez au fouet.
Ajoutez les œufs tempérés, mélangez à nouveau puis versez dans un cadre inox de 12 x 24 cm, déposé sur une plaque de cuisson recouverte d’un papier sulfurisé. Enfournez pour 8 min dans un four préchauffé à 160°C.

Glac6

Glaçage croquant : 

Faites fondre le chocolat et le beurre de cacao ensemble au bain-marie (ou au micro-onde). Puis ajoutez le crumble et mélangez. Réservez à température.

 

Décors chocolat : 

Faites fondre le chocolat au micro-onde. Versez-le sur une feuillede papier guitare, étalez-le finement à l’aide d’une spatule coudée et laissez figer. Découpez les formes souhaitées à l’aide d’une emporte-pièce.

Montage et décors :

Parez la partie bombée du biscuit afin qu’il soit parfaitement plat.
Faites chauffer le glaçage à 40-45°C puis versez-le dans un récipient pouvant contenir le cadre de parfait noisette.
Démoulez le parfait noisette. Plantez 2 couteaux dans la partie supérieure du parfait puis plongez-le entièrement dans le glaçage. Posez-le sur une feuille de papier sulfurisé afin de bien égoutter l’excédent. Puis placez le parfait sur le biscuit.

glac7
Pour réaliser la meringue italienne, chauffez le miel dans une casserole jusqu’à ce qu’il prenne une couleur ambrée intense. Hors du feu, versez l’eau tiédie petit à petit. Faites attention aux projections.
Replacez la casserole sur le feu et montez la température du mélange. Lorsque le sirop atteint 110°C, faites monter les blancs d’œufs au batteur équipé du fouet. Lorsque la température atteint 117°C, retirez du feu et versez doucement sur les blancs d’œufs en 2ème vitesse. Continuez jusqu’à refroidissement complet de la meringue. Placez en poche et utilisez aussitôt pour décorer votre dessert.
Terminez la décoration en disposant les éléments de chocolat au lait et les noisettes concassées.

glac8

DSC_7471

 

Pavlova aux fruits rouges

La Pavlova, un dessert léger et qui demande peu de préparation (même s’il faut du temps pour la cuisson de la meringue). Et en plus on peut le marier avec tous les fruits. C’est pas beau ça?

Pavlova aux fruits rouges


Ingrédients :

Meringue française :

  • 90 g de blancs d’œuf (environ 3 oeufs)
  • 180 g de sucre en poudre

Chantilly mascarpone:

  • 75 g de mascarpone
  • 150 g de crème liquide
  • 15 g de sucre semoule
  • 10 g de sucre glace
  • Extrait de vanille

Garniture :

  • Fraises, framboises, myrtilles et/ou autres

Préparation :

Meringue française :

J’ai testé différentes recettes, et consulté pas mal de site. Et les recommandations sont assez unanimes :  des oeufs à température ambiante, pas de sel, une cuisson à très basse température, ouverture du four de temps en temps pour laisser l’humidité s’échapper.

Et vous verrez grâce à la photo que si on suit bien les conseils, on passe d’une meringue toute moche, à une rolls-royce.

dav

Vous voyez facilement la différence. Celle de droite est cassée de partout et d’une couleur douteuse. Celle de gauche est bien blanche et se tient parfaitement.

Donc pour en revenir à la recette :  commencez à battre les blancs d’oeufs à vitesse moyenne afin qu’ils deviennent mousseux et commencent à monter.
Ajoutez le sucre en plusieurs fois, c’est très important. Mettez une cuillère et attendez. Puis une autre cuillère et attendez à nouveau, jusqu’à ce que tout le sucre soit bien absorbé. N’hésitez pas à prendre votre temps. On n’est pas pressé !

Pour cette pavlova, je ne voulais pas de gâteau à étage, mais d’une meringue bien épaisse.
J’ai utilisé une plaque perforée pour faciliter la cuisson. Je l’ai recouverte d’une feuille de papier sulfurisé que j’ai fixé aux 4 coins avec un peu de meringue.
Etalez votre meringue en un cercle d’environ 18 à 20 cm de diamètre. Il suffit de prendre une cuillère à soupe et d’étaler proprement la meringue.

Enfournez dans un four préchauffé à 100 degrés pour 1 heure. Puis éteignez le four et laissez la meringue jusqu’à complet refroidissement.

Chantilly mascarpone :

mettez tous les ingrédients dans la cuve bien froide de votre batteur et fouettez jusqu’à l’obtention d’une chantilly ferme.

Montage :

Saupoudrez la meringue de sucre glace.
Pochez de gros flocons de chantilly sur la meringue.
Il ne vous reste plus qu’à disposer les fruits joliment.

Montez votre Pavlova le plus tard possible. Ce dessert n’aime pas trop attendre.

pavlova1

pavlova 3

Tarte passion meringuée

Je voue une vraie passion au citron, et plus particulièrement la tarte au citron meringuée. Malheureusement pour moi, l’homme n’est pas fan de dessert au citron. En revanche, il est fan de fruits de la passion. En mélangeant quelques recettes, nous obtenons la tarte passion meringuée !
Et … c’est bon. C’est même très bon.

Tarte passion meringuée


Ingrédients :

Pâte sucrée :

  • 120g de beurre mou
  • 80g de sucre glace
  • 1 gousse de vanille
  • 25g de poudre d’amandes
  • 1 pincée de sel fin
  • 1 oeuf
  • 200g de farine

Crème aux fruits de la passion :

  • 6 œufs
  • 12 cl de jus de fruits de la passion (environ 8 fruits)
  • 150 g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 15 g de Maïzena
  • 50 g de beurre

Meringue italienne :

  • 30 g d’eau
  • 150 g de sucre semoule
  • 90 g de blancs d’oeufs

Préparation :

Pâte sucrée :

Tamisez le sucre glace sur le beurre pommade.
Grattez la gousse de vanille et ajoutez les grains, ainsi que la poudre d’amandes et le sel.
Mélangez le tout à l’aide d’une spatule.
Ajoutez l’œuf et mélangez.
Tamisez la farine sur l’ensemble et continuez à mélanger sans trop travailler.
Enveloppez votre pâte dans du film alimentaire et laissez reposer au frais pour 2h, idéalement une nuit.

Préchauffez votre four à 180°C.
Farinez votre plan de travail et étalez la pâte sucrée sur une épaisseur d’environ 2mm.

Beurrez votre cercle et foncez-y la pâte.
Cuire à blanc pendant 15 à 20 minutes.
Laissez refroidir.

Crème aux fruits de la passion :

Dans un cul de poule, cassez les œufs , ajoutez le sucre, le sucre vanillé, la Maïzena et le jus des fruits de la passion. Mélangez bien au fouet.
Mettez dans une casserole sur feu doux et remuez constamment. Une fois le mélange épaissi en une crème onctueuse, retirez du feu et incorporez le beurre que vous aurez préalablement coupé en petits morceaux. Mélangez bien.
Versez la crème dans le fond de tarte et laissez prendre au réfrigérateur.

Meringue italienne :

Dans une casserole, mélangez l’eau et le sucre.
Commencez la cuisson de ce sirop. Pendant ce temps, placez les bancs d’œufs dans la cuve de votre robot.
Lorsque le sirop atteint 100°C, commencez à battre les blancs à vitesse rapide. Une fois que le sirop a atteint la température de 121°C, baissez la vitesse du robot et versez le sirop petit à petit sur les blancs.
Remontez la vitesse du robot et mélanger jusqu’à refroidissement de la meringue.
Versez la meringue dans une poche à douille et décorez votre tarte.
Dorez la meringue au chalumeau.

Si vous n’avez pas de chalumeau, vous pouvez passer la tarte quelques instants dans un four chaud.

Placez la tarte au frais en attendant la dégustation.

Tarte au citron meringuée

Je pense que la tarte au citron meringuée est mon dessert préféré. L’acidité du citron et la douceur de la meringue, hummmmm, une tuerie.

Tarte au citron meringuée

Sources :

  • Pâte sucrée : « Pâtisserie ! », Christophe Felder, Editions La Martinière
  • Crème au citron : « Pâtisserie ! », Christophe Felder, Editions La Martinière
  • Meringue italienne : « je passe mon CAP pâtissier en candidat libre. 750g », Chef Damien & Chef Régis

 


Ingrédients :

Pâte sucrée :

  • 120g de beurre mou
  • 80g de sucre glace
  • 1 gousse de vanille
  • 25g de poudre d’amandes
  • 1 pincée de sel fin
  • 1 oeuf
  • 200g de farine

Crème au citron :

  • 2 citrons jaunes
  • 12 cl de jus de citrons jaunes
  • 120 g de sucre semoule
  • 3 œufs moyens
  • 175 g de beurre en morceaux

Meringue italienne :

  • 30 g d’eau
  • 150 g de sucre semoule
  • 90 g de blancs d’oeufs

Préparation :

Pâte sucrée :

Vous trouverez la recette de la pâte sucrée ICI .
Cuisez la pâte à blanc à 180°C pendant 15 à 20 minutes.
Laissez refroidir.

Crème au citron :

Zestez les citrons.
Versez le jus de citron, le sucre semoule, et les œufs dans une casserole. Ajoutez les zestes de citron. Mettez le tout à chauffer sur feu moyen, en mélangeant au fouet constamment. Portez à ébullition jusqu’à ce que la crème épaississe.
Passez la crème au travers d’une passoire afin de retirer les zestes. Versez la crème sur le beurre et mixez pendant 2 minutes. Il ne doit plus rester de morceaux de beurre, la crème obtenue doit être bien lisse.
Versez la crème de citron tiède dans le fond de tarte et placez-la au réfrigérateur pour au minimum 1 heure.

Meringue italienne :

Dans une casserole, mélangez l’eau et le sucre.
Commencez la cuisson de ce sirop. Pendant ce temps, placez les bancs d’œufs dans la cuve de votre robot.
Lorsque le sirop atteint 100°C, commencez à battre les blancs à vitesse rapide. Une fois que le sirop a atteint la température de 121°C, baissez la vitesse du robot et versez le sirop petit à petit sur les blancs.
Remontez la vitesse du robot et mélanger jusqu’à refroidissement de la meringue.
Versez la meringue dans une poche à douille et décorez votre tarte.
Dorez la meringue au chalumeau.

Si vous n’avez pas de chalumeau, vous pouvez passer la tarte quelques instants dans un four chaud.

Parsemez de zestes de citron et pourquoi pas de petits morceaux de chair de citron.

Placez la tarte au frais en attendant la dégustation.

Pavlova chocolat et fruits rouges

Voici une pavlova un peu particulière puisque la base est une meringue au chocolat. Chocolat, chantilly et fruits rouges…on peut difficilement faire plus tentant non?
En plus c’est facile à réaliser. Vous n’avez plus qu’une chose à faire…à vos marques…prêt… youhouuuu, tout le monde en cuisine !

Pavlova chocolat et fruits rouges

Source : Gâteaux de rêves – Linda Lomelino – Editions Marabout


Ingrédients :

Meringues au chocolat :

  • 50g de chocolat noir
  • 6 blancs d’œuf (de gros œufs)
  • 250g de sucre en poudre
  • 3 cas de cacao en poudre
  • 2 cas de Maïzena
  • 1 cac de vinaigre de vin blanc

Garniture :

  • 400 ml de crème fleurette entière
  • 250g de fruits rouges
  • 50g de pistaches émondées (je n’en avais pas mais ça doit apporter un petit plus sympathique)

Préparation :

Meringues au chocolat : 

Faites fondre le chocolat au bain-marie ou au micro-onde puis laissez le refroidir.
Préchauffez le four à 175°C.
Découpez une feuille de papier sulfurisé de la taille de votre plaque. Dessinez-y 3 cercles de 15 cm de diamètre en les espaçant le plus possible les uns des autres.
Retournez la feuille afin que les aliments ne soient pas en contact avec l’encre du crayon (c’est bête à dire, mais je préfère le préciser).
Montez vos blancs en neige. en ajoutant le sucre petit à petit. La préparation doit être bien ferme.
Tamisez le cacao et la maïzena sur les blancs en neige. Ajoutez le vinaigre et mélangez. Enfin, incorporez délicatement le chocolat fondu.
Pochez votre préparation et étalez-là sur les cercles  sans aller jusqu’aux bords.
Réduisez la température du four à 120°C et faites cuire pendant 1h à 1h15.
Les meringues les meilleures sont croquantes à l’extérieur mais encore moelleuse à l’intérieur. Eteignez le four et laissez la porte entrouverte. Laissez-y reposer les meringues jusqu’à complet refroidissement du four.

Garniture : 

La crème doit être bien froide. Je mets mon bol et le fouet au congélateur quelques minutes afin qu’ils soient bien froids également.
Fouettez la crème jusqu’à ce qu’elle soit bien ferme.
Hachez les pistaches.

Assemblage et décoration : 

Placez la première meringue sur votre plat de service. Couvrez de crème fouettée et de quelques fruits. Posez dessus la 2ème meringue, recouvrez à nouveau de crème fouettée et de fruits. Posez enfin la 3ème meringue. Etalez une dernière couche de crème et décorez de fruits (et d’éclats de pistache).

Attention, ce gâteau est à réaliser le jour même. Placez le au réfrigérateur avant de servir.

Bon appétit !