Brioche feuilletée de Jimmy Mornet

J’avais envie de travailler la pâte feuilletée car j’adore ça, mais je voulais changer des pains au chocolat. Et je suis tombée sur cette recette de Jimmy Morlet, qui est chef au Park Hyatt Paris Vendôme.
J’ai été séduite par l’esthétique de cette brioche.
Et le goût n’est pas en reste !!!

Brioche feuilletée de Jimmy Mornet

Source : Fou de pâtisserie opus #11

Pour 4 brioches moyennes


Ingrédients :

  • 30 g de levure boulangère fraîche
  • 60 g de lait entier
  • 800 g de farine T55
  • 15 g de sel fin
  • 105 g de sucre semoule
  • 280 g de blancs d’œufs
  • 14O g de jaunes d’œufs
  • 160 g de beurre doux
  • 400 g de beurre de tourage

Préparation :

Délayez la levure dans le lait légèrement tiédi.
Mélangez la farine, le sel et le sucre dans la cuve de votre robot à l’aide du crochet.
Ajoutez dans un premier temps le lait mélangé à la levure, puis dans un second temps les blancs d’oeufs mélangés aux jaunes d’œufs. Pétrissez la pâte lentement pendant 20 minutes.

Ajoutez le beurre froid coupé en petits dés en plusieurs fois. Mettez en seconde vitesse et stoppez le pétrissage dès que la pâte se décolle de la cuve. Couvrez la pâte de film alimentaire et laissez-la pointer une nuit au réfrigérateur.

Le lendemain, rabattez la pâte pour chasser l’air puis enfermez le beurre de tourage à l’intérieur.

Image5

Réalisez 3 tours simples sans temps de repos. Pour cela, rabattez la pâte aux 2/3, puis recouvrez avec le 1/3 restant. Tournez la pâte d’1/4 de tours, étalez la pâte et recommencez encore 2 fois.

Image3

Laissez la pâte reposer 1h au réfrigérateur. Puis étalez la pâte sur 5 mm d’épaisseur.
Détaillez des bandes de pâte, puis roulez-les sur elles-mêmes. Jimmy Mornet indique que la pâte, une fois roulée, doit avoir un diamètre 2 fois inférieur à celui du cercle dans lequel vous cuirez la brioche. Pour ma part, après test, je vous conseille de remplir le cercle aux 3/4.
Les cercles doivent être beurrés.

Image4

Laissez pousser 2 h à température ambiante.
Faites cuire à 165°C pendant environ 30 minutes. Pour ma part, j’ai laissé 40 minutes.

DSC_8565

Gaufres tout choco

Quelques gaufres pour le goûter, et toute la famille est ravie. Du plus petit au plus grand. 
Si vous vous demandez ce que vient faire la bière dans cette recette, sachez qu’elle apporte de la légèreté grâce au gaz carbonique, mais également du moelleux grâce à la levure qu’elle contient. 

Gaufres tout choco

Source : Lagrange

Vous aurez des gaufres pour une colonie ! N’hésitez pas à diviser les quantités par 2.


Ingrédients :

Pâte à gaufre : 

  • 500 g de farine
  • 80 g de cacao en poudre
  • 1 sachet de levure chimique
  • 25 cl d’eau
  • 25 cl de bière
  • 25 cl de lait
  • 1 pincée de sel
  • 125 g de beurre
  • 30 g de sucre
  • 2 sachets de sucre vanillé
  • 4 œufs

Sauce chocolat : 

  • 20 cl de crème liquide
  • 200 g de chocolat noir
  • 70 g de beurre

Préparation :

Pâte à gaufre : 

Faites fondre le beurre et laissez tiédir.
Versez la farine dans un saladier. Ajoutez le sel, le sucre en poudre, le sucre vanillé, le cacao et les œufs.
Fouettez.
Dans un bol, diluez la levure chimique dans les éléments liquides.
Ajoutez ce mélange au saladier, ainsi que le beurre fondu.
Battez bien le mélange au fouet jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène. Si la pâte n’est pas assez liquide, vous pouvez ajouter un peu de lait.
Laissez reposer 30 minutes.

Sauce chocolat : 

Portez la crème à ébullition. Hors du feu, incorporez le chocolat râpé puis le beurre et mélangez bien.

Pains aux raisins

Cela faisait un moment que mon petit dernier me réclamait des pains aux raisins. Et comme je commence à développer une forte addiction à la pâte levée feuilletée, il était temps que je réalise son souhait.
Et à présent, j’ai hâte de les tester avec plein d’autres garnitures comme de la pâte à pistache, de la pâte à tartiner et pourquoi pas en version salée. Ca vous dirait?

Pains aux raisins

Pour une 10aine de pains aux raisins


Ingrédients :

Pâte à croissant :

  • 250 g de farine
  • 30 de sucre semoule
  • 10 g de poudre de lait
  • 120 g d’eau froide
  • 6 g de sel fin
  • 50 g de beurre ramolli
  • 15 g de levure de boulanger fraîche
  • 125 g de beurre pour le tourage
  • 1 jaune d’œuf

Crème pâtissière : 

  • 25 cl de lait entier
  • 1 cuillère à café de beurre
  • 1/2 gousse de vanille
  • 2 jaunes d’œufs
  • 50 g de sucre semoule
  • 20 g de maïzena
  • 1 cuillère à soupe rase de farine
  • 100 g de raisins secs

Préparation :

Crème pâtissière :

Faites chauffer le lait et le beurre dans une casserole sur feu moyen.
Ajoutez la gousse de vanille fendue en deux et grattée. Dans un cul de poule, faites blanchir les jaunes d’œufs et le sucre. Ajoutez la maïzena et la farine. Fouettez.
Une fois le lait à ébullition, versez le dans le mélange. Fouettez bien et reversez le tout dans la casserole. Sans cesser de fouetter, faites cuire sur feu moyen jusque le mélange épaississe. Débarrassez dans un plat, filmez et placer au frais.

Pâte à croissant : 

Dans la cuve du robot, versez le sel, le sucre semoule, la poudre de lait, la farine, le beurre en petits morceaux et la levure fraîche. Attention, la levure ne doit pas être en contact avec le sel. Ajoutez l’eau progressivement en pétrissant à petite vitesse. Une fois tout l’eau ajoutée, pétrissez à vitesse moyenne pendant 6 minutes.

Filmez la pâte après l’avoir rapidement aplati à la main pour en faire un rectangle. Placez-la au réfrigérateur et laissez reposer 2 heures. Généralement je fais cette étape la veille et laisse la pâte au réfrigérateur toute la nuit.

Pour réaliser ma plaque de beurre, je plie une feuille de papier sulfurisé de manière à obtenir un rectangle de 14 x 18 cm.
je fais des tranches avec ma plaquette de beurre, et je les place les unes à côté des autres. Je replie ma feuille et j’étale au rouleau de manière à ce que le beurre emplisse l’ensemble du rectangle.
Placez au réfrigérateur avec la pâte.

IMG_20201115_203135IMG_20201115_203313

Étalez la détrempe sur un plan de travail fariné. Elle doit former un rectangle de 18 x 30 cm et donc être 2 fois plus longue que le beurre.
Placez le beurre au centre de la détrempe. Pliez le haut et le bas de la pâte jusqu’au centre du beurre afin qu’il soit enfermé dans la pâte.

Abaissez la pâte dans le sens de la longueur en un rectangle épais puis effectuez un double tour. Pour cela, pliez la partie inférieure au deux tiers de la pâte, et pliez la partie supérieure pour qu’elle rejoigne la partie précédemment pliée. Il ne doit pas y avoir d’espace vide. Pliez le rectangle obtenu en 2.
Placez la pâte durant 30 min à 1 heure au réfrigérateur.

Voici le double tour en image :

Sortez la pâte refroidie. Faites-lui faire 1/4 de tour par rapport à l’étape précédente. La pliure se trouve à droite. Étalez la pâte dans la longueur sur 6 mm d’épaisseur. Nous allons maintenant faire un tour simple. Pliez la partie inférieure au deux tiers de la pâte et recouvrez avec le tiers restant. Laissez à nouveau reposer 30 min à 1 heure au frais.

Sortez la pâte et positionnez à nouveau la pliure sur votre droite. Étalez la pâte dans la longueur, et dans la largeur.

Coupez les bords de la pâte pour faire apparaître le feuilletage.

Faites tremper les raisins secs 10 min dans l’eau tiède. Égouttez-les en les pressant doucement entre vos mains, séchez-les et mélangez-les avec la crème pâtissière.

Etalez la crème sur la pâte et roulez-la en un boudin, soudez. Comme vous pourrez le constater sur la photo, j’ai mis les raisins après la crème …Un oubli de ma part, mais ca ne change pas grand chose au final ! Et j’ai même ajouté du pralin (quand on est gourmand !!)…

pains au raisins 1

IMG_20201116_135127
Si la pâte est trop molle, placez-la au frais 30 minutes.

Badigeonnez le boudin de jaune d’oeuf.
Coupez des rondelles de 2 cm de largeur environ et disposez les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Attention à les espacer suffisamment.

IMG_20201116_164009
Laissez gonfler 2 heures à température ambiante.

Préchauffez le four à 180°C et enfournez 15 minutes jusqu’à ce que les pains soient bien dorés.

Vous pouvez les lustrer délicatement au pinceau avec du sirop de sucre de canne à la sortie du four afin qu’ils soient bien brillants.

DSC_6634

Biscuits craquelés au chocolat de Martha Stewart

J’avais déjà testé la recette des biscuits fondants au citron vert de Martha Stewart que j’avais adoré (recette ici). Je ne suis pas déçue par ce deuxième essai. Des biscuits graphiques, avec un cœur moelleux. La recette donne de quoi en faire pour un régiment, mais….combien de temps vont-ils durer ?

Biscuits craquelés au chocolat

Source : « biscuits, sablés, cookies, la bible des tout petits gâteaux », Martha Stewart, Editions Marabout

Pour 60 biscuits


Ingrédients :

  • 230 g de chocolat
  • 180 g de farine
  • 50 g de cacao non sucré en poudre
  • 2 cuillerées à café de levure chimique
  • 1/4 de cuillère à café de gros sel
  • 120 g de beurre à température ambiante
  • 300 g de sucre roux
  • 2 gros oeufs
  • 1 cuillère à café d’extrait naturel de vanille
  • 80 ml de lait entier
  • 200 g de sucre en poudre
  • 120 g de sucre glace

Préparation :

Faites fondre le chocolat au bain marie ou au micro-onde. Réservez.

Tamisez ensemble la farine, le cacao, la levure chimique et le gros sel.

Dans le bol de votre robot, battez le beurre et le sucre roux à vitesse moyenne pendant 2 ou 3 minutes jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

IMG_20201110_095022
Incorporez les œufs et l’extrait de vanille, puis le chocolat fondu.
Réduisez la vitesse et ajoutez la moitié de la farine. Puis le lait. Et enfin l’autre moitié de farine.
Divisez la pâte en 4 pâtons et enveloppez-les dans du film alimentaire. Placez au réfrigérateur pendant 2 heures afin que la pâte se raffermisse.

IMG_20201110_100022

IMG_20201110_100505

Préchauffez le four à 180°C.
Divisez chaque pâton en 16 boulettes de 2,5 cm de diamètre. Roulez-les dans le sucre en poudre puis dans le sucre glace. Recouvrez-les bien.
Disposez des feuilles de papier sulfurisé sur des plaques à pâtisserie et posez dessus les boulettes en les espaçant bien. Les boulettes vont s’étaler à la cuisson.

IMG_20201110_122844

Enfournez pour 14 minutes environ, jusqu’à ce que la surface craquelle, en intervertissant les plaques à mi-cuisson.
Déplacez les feuilles sur une grille et laissez refroidir.
Vous pouvez conservez les biscuits 3 jours dans une boîte hermétique.

Cookies coeur praliné

Ces cookies là, je peux vous dire qu’ils n’ont pas fait long feu. Moelleux avec un coeur coulant au praliné. Un vrai régal.
J’ai envie de tester plein d’autres recettes maintenant, avec du chocolat, d’autres fruits secs…mon cerveau déborde d’idée (et d’envies) !

Cookies cœur praliné

Source : « devenez l’expert cookies », Michel et Augustin, Editions Marabout


Ingrédients :

  • 100 g de cassonade
  • 100 g de sucre blanc
  • 1 œuf
  • 115 g de beurre
  • 150 g de farine
  • 100 g d’amandes en poudre
  • 1/2 cuillère à café de levure chimique
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 100 g de chunks (chocolat noir ou au lait)
  • 50 g de fruits secs concassés
  • pâte de praliné (voir la recette ici)

Préparation :

Versez la pâte de praliné dans 11 moules demi-sphères de 2 cm de diamètre, ou dans un bac à glaçon souple. J’ai utilisé mon moule à popcakes. Placez au congélateur pour 1h.

IMG_20200914_111745

Dans un cul de poule, mélangez les 2 sucres et l’oeuf. Ajoutez le beurre fondu.

Ajoutez la farine, la levure, la poudre d’amandes et le sel. Mélangez.
Ajoutez les chunks et les fruits secs concassés et mélangez à nouveau.

Placez une feuille de papier sulfurisé sur une plaque.
Formez 22 boules de pâte de 30 g chacune.
Posez 11 boules sur la plaque en les aplatissant avec la paume de la main. Attention à les espacer suffisamment.
Déposez la pâte de praliné au centre de chaque pâton et recouvrez avec les boules de pâtes restants. Soudez avec les doigts.
Ajoutez quelques éclats de fruits secs.
Placez au réfrigérateur pour 1 heure.

                             IMG_20200914_171959  IMG_20200914_172500

Préchauffez le four à 180°C et enfournez 10 minutes

Les cookies seront mous à  la sortie du four, c’est normal. Ils durciront en refroidissant (et oui, il va vous falloir patienter encore quelques minutes, dur dur).

DSC_4917

 

 

 

 

 

Kouglof sucré aux raisins

Le Kouglof, ou Kougelhopf est une brioche à pâte levée facilement reconnaissable à la forme de son moule. C’est une spécialité alsacienne (mais aussi autrichienne, tchèque et allemande) qui a longtemps été servie lors des célébrations.
La mie est filante. Elle se dégustera aussi bien au petit déjeuner qu’au goûter.

Kouglof sucré aux raisins

Source : « Pâtisserie », Christophe Felder, éditions de la Martinière

Pour 600g de pâte


Ingrédients :

Garniture :

  • 50 g de raisins secs
  • 1 cuillerée à soupe de rhum brun

Levain de base :

  • 10 g de levure de boulanger fraîche
  • 35 g d’eau à température ambiante
  • 50 g de farine T45

Pâte à Kouglof :

  • 225 g de farine T45
  • 1 oeuf entier
  • 125 g de lait à température ambiante
  • 40 g de sucre semoule
  • 1 cuillerée à café de sel
  • 65 g de beurre mou

Finitions :

  • 25 g de beurre fondu
  • 50 g d’amandes effilées
  • 50 g de sucre glace

Préparation :

Mettez les raisins et le rhum dans un petit récipient et laissez macérer à température ambiante le temps de préparer le reste de la recette.

Pour préparer le levain, émiettez la levure et l’eau dans le fond de la cuve de votre robot, puis les 50 g de farine. Mélangez à la spatule. Vous devez obtenir une boule de pâte bien ferme.

Image1

Recouvrez le levain avec les 225 g de farine et laissez pousser 30 minutes dans une pièce chaude.
Pendant ce temps, beurrez votre moule à l’aide d’un pinceau. Répartissez les amandes effilées au fond et retirez l’excédent en retournant le moule.

Lorsque votre levain a poussé, la farine a normalement craquelé sur le dessus.

Image4

Mettez alors l’œuf, le lait, le sucre, le sel et le beurre mou dans la cuve, sur le levain.
Faites tourner le crochet durant 7 minutes à petite vitesse puis 3 minutes à une vitesse plus rapide.
La pâte doit se décoller des bords de la cuve. Ajoutez les raisins légèrement égouttés et mélangez encore quelques minutes.
Laissez pousser la pâte durant 1h30 dans une pièce chaude. La pâte doit doubler de volume.

Image2

Farinez le plan de travail et déposez la pâte. Donnez lui une forme de boule en la travaillant du bout des doigts. Posez la pâte dans le moule en tassant légèrement, et laissez à nouveau pousser pendant 2 heures.

Image3

Avant la fin de la période de pousse, préchauffez le four à 170°C, et enfournez le kouglof pour environ 20 minutes.
Démoulez à la sortie du four. Une fois complètement refroidi, saupoudrez-le de sucre glace.

Tigré de Cyril Lignac

Le livre « la pâtisserie » de Cyril Lignac est une merveille. La variété des recettes, les photos, tout est parfait. Vous pouvez trouver le livre ICI.
Pour commencer, j’ai réalisé une recette que l’on a pas mal vu sur les réseaux. Et je dois dire que c’était un régal. 

Tigré de Cyril Lignac

Source : « la pâtisserie », Cyril Lignac, Editions de la Martinière

Pour 6 financiers


Ingrédients  :

Appareil à financier chocolat : 

  • 80 g de beurre mou
  • 50 g de poudre d’amandes
  • 145 g de sucre glace
  • 55 g de farine T45
  • 2 g de levure chimique
  • 1,5 g de sel fin
  • 150 g de blancs d’oeufs tempérés (soit 5 oeufs environ)
  • 125 g de pépites de chocolat

Ganache au chocolat :

  • 100 g de crème liquide
  • 100 g de chocolat noir

Assemblage :

  • 100 g de perles craquante au chocolat

Préparation :

Appareil financier au chocolat : 

Faites fondre le beurre dans une casserole jusqu’à la couleur noisette. Débarrassez dans un bol et laissez refroidir.
Dans la cuve du batteur muni de la feuille, mélangez la poudre d’amandes, le sucre glace, la farine, la levure chimique,  et le sel. Versez les blancs d’œufs petit à petit, puis le beurre refroidi. Ajoutez les pépites de chocolat.

Ganache au chocolat : 

Portez la crème à ébullition. Et versez-la en plusieurs fois sur le chocolat en morceaux. Mixez la ganache pour obtenir une texture lisse, et réservez à température ambiante.

Assemblage : 

Préchauffez le four à 175°C.
Versez la pâte dans 6 moules individuels. J’ai utilisé les moules à savarin de Silikomart, il me restait encore un peu de pâte. Si vous avez des moules à Kouglof individuel, le rendu sera encore plus joli.
Enfournez 15 minutes. Laissez refroidir légèrement et démoulez.
Retournez les tigrés sur une grille et déposez quelques minutes au réfrigérateur.
Réchauffez la ganache pour obtenir une texture pommade. 
Sortez les tigrés froids, disposez quelques perles de chocolat craquantes au centre, puis coulez la ganache.

tigrés cyril lignac

 

Croissants

La base de la recette est la même que pour les pains au chocolat. Dans les 2 cas, la viennoiserie est réalisée avec une pâte levée feuilletée. C’est une recette qui se déroule en plusieurs étapes, entre lesquelles la pâte doit reposer. La réalisation dans son ensemble est assez longue, même si la plupart des étapes demandent finalement peu de temps. Il faut juste prévoir d’être chez vous et de ne pas vous absenter le jour où vous réalisez vos croissants !

Croissants

Source : « Pâtisserie », Christophe Felder, éditions de la Martinière

Pour 15aine de croissants


Ingrédients :

  • 500 g de farine
  • 60 de sucre semoule
  • 25 cl de lait
  • 12 g de sel fin (2 cuillères à café)
  • 100 g de beurre ramolli
  • 25 g de levure fraîche
  • 250 g de beurre pour le tourage
  • Dorure : 1 oeuf entier + jaune d’œuf

Préparation :

Dans la cuve du robot, versez le sel, le sucre semoule, la poudre de lait, la farine, le beurre en petits morceaux et la levure fraîche. Attention, la levure ne doit pas être en contact avec le sel. Ajoutez le lait progressivement en pétrissant à petite vitesse. Une fois toute lait ajouté, pétrissez à vitesse moyenne pendant 6 minutes.

Filmez la pâte après l’avoir rapidement aplati à la main pour en faire un rectangle. Placez-la au réfrigérateur et laissez reposer 2 heures.

Placez le beurre entre 2 feuilles de papier cuisson et assouplissez le au rouleau. N’hésitez pas à taper dessus ! Façonnez-le en carré épais de 1,5 cm.
Placez au réfrigérateur avec la pâte.
Comme je n’ai pas de beurre de tourage, je fait des tranches avec ma plaquette de beurre, et je les place les une à côté des autres. C’est ainsi assez simple pour faire le carré.

Étalez la détrempe sur un plan de travail fariné. Elle doit former un rectangle et être 2 fois plus longue que le beurre et très légèrement plus large.
Placez le beurre au centre de la détrempe. Sur la largeur, repliez les bords de pâte qui dépassent sur le beurre, et pliez le haut et le bas de la pâte jusqu’au centre du beurre afin qu’il soit enfermé dans la pâte.

Abaissez la pâte dans le sens de la longueur en un rectangle épais puis effectuez un double tour. Pour cela, pliez la partie inférieure au deux tiers de la pâte, et pliez la partie supérieure pour qu’elle rejoigne la partie précédemment pliée. Il ne doit pas y avoir d’espace vide. Pliez le rectangle obtenu en 2.
Placez la pâte durant 1 heure au réfrigérateur.

Voici le double tour en image :

Sortez la pâte refroidie. Faites-lui faire 1/4 de tour par rapport à l’étape précédente. La pliure se trouve à droite. Étalez la pâte dans la longueur sur 6 mm d’épaisseur. Nous allons maintenant faire un tour simple. Pliez la partie inférieure au deux tiers de la pâte et recouvrez avec le tiers restant. Laissez à nouveau reposer 1 heure au frais.

Sortez la pâte et positionnez à nouveau la pliure sur votre droite. Étalez la pâte dans la longueur, et dans la largeur afin d obtenir un grand carré. Coupez ce carré en 2 rectangles.
Pour réalisez les croissants, il vous fait couper des triangles assez long avec une base de 5cm. Prenez un couteau bien tranchant pour ne pas abîmer la pâte. Roulez les croissants, de la base, vers la pointe. 

Lire la suite de « Croissants »

Brioche suisse

Cette odeur dans la cuisine, po po po….. j’ai envie de me jeter sur le four ! J’adore les brioches suisses. Je suis souvent tentée en boulangerie.
Je les appelle brioche suisse mais elles ont beaucoup d’autres nom : pain suisse, pavé suisse, chocolatine, choco suisse, drops et que sais-je encore.

En ce moment, je fais beaucoup de goûters maison. Une bonne excuse pour faire ces brioches suisses maison. Et bien je ne suis pas déçue. La pâte à brioche, la crème pâtissière, les pépites de chocolat…oui, je sais vous aussi, vous avez pris 1 kg rien qu’en lisant le programme…

La recette est encore de Christophe Felder (quand on aime…), dans son fameux livre rose que vous pouvez retrouvez ici.

Brioche suisse

Source : « Pâtisserie », Christophe Felder, éditions de la Martinière

Pour environ 8 brioches


Ingrédients pour 600 g de pâte à brioche :

  • 250 g de farine de type 45 ou de gruau
  • 30 de sucre semoule
  • 1 cuillère à café de sel
  • 10 g de levure de boulanger fraîche
  • 3 œufs (150 g)
  • 165 g de beurre à température ambiante

Crème pâtissière (vous en aurez 350 g) :

  • 25 cl de lait entier
  • 1 cuillère à café de beurre
  • 1/2 gousse de vanille
  • 2 jaunes d’œufs
  • 50 g de sucre semoule
  • 20 g de maïzena
  • 1 cuillère à soupe rase de farine

Garniture et finitions :

  • 120 g de pépites de chocolat
  • 50 g de sucre semoule
  • 5 cl d’eau
  • 1 cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger

Pour la dorure :

  • 1 œuf entier
  • 1 jaune d’œuf

Préparation :

Pâte à brioche : 

Mettez la farine, le sucre, le sel et la levure dans la cuve de votre robot. Attention, la levure ne doit pas toucher le sel ni le sucre.
Ajoutez les 3 œufs. Pétrissez à vitesse lente pendant 2 à 3 minutes. Vous allez obtenir une pâte très dense.
Ajoutez le beurre mou et  pétrissez de nouveau. Augmentez la vitesse  et laissez pétrir 5 à 10 minutes à vitesse moyenne.
La pâte doit se décoller des bords du bol. Recouvrez la cuve d’un torchon et laissez pousser à température ambiante pendant 1 heure.

Aplatissez-la en rectangle afin de la dégazer et placez la au réfrigérateur pour 2 heures (ou 40 minutes au réfrigérateur puis 20 minutes au congélateur).

Pendant ce temps, préparez la crème pâtissière. Vous pouvez la préparer la veille et la garder au réfrigérateur si vous manquer de temps le jour J.

Crème pâtissière : 

Faites chauffer le lait et le beurre dans une casserole sur feu moyen.
Ajoutez la gousse de vanille fendue en deux et grattée.Dans un cul de poule, faites blanchir les jaunes d’œufs et le sucre. Ajoutez la maïzena et la farine. Fouettez.
Une fois le lait à ébullition, versez le dans le mélange. Fouettez bien et reversez le tout dans la casserole. Sans cesser de fouetter, faites cuire sur feu moyen jusque le mélange épaississe. Dès que la crème est cuite, débarrassez dans un plat, filmez et placer au frais.

Préparez les brioches : 

Farinez votre plan de travail. S’il fait chaud dans votre cuisine, n’hésitez pas à travailler directement sur une feuille de cuisson.
Étalez la pâte au rouleau afin d’obtenir un rectangle de 4 à 5 mm d’épaisseur (environ 30 à 35 cm de large sur 35 à 40 cm de long). Placez la pâte quelques minutes au congélateur.

Je viens de m’acheter ces petits réglettes qui permettent d’étaler la pâte uniformément et la hauteur souhaitée. C’est pas mal. Les voici si cela vous intéresse.

Travaillez un peu la crème pâtissière au fouet afin de la détendre.
Posez la pâte sur votre plan de travail, étalez la crème avec une spatule plate sur la moitié inférieure du rectangle de pâte. L’épaisseur de la crème doit être de 4 à 5 mm.
Disposez les pépites de chocolat sur la crème. Enfoncez-les légèrement dans la crème à l’aide du rouleau.

Repliez la pâte en deux en  lissant pour évacuer l’air (il risque sinon d’y avoir des bulles sous la pâte). Aplatissez légèrement au rouleau pour obtenir une pâte bien lisse.

Placez les brioches sur une feuille de cuisson en les espaçant bien. Recouvrez de film alimentaire et laissez pousser 2 heures 30 à température ambiante.

Réalisez le sirop, en portant à ébullition le sucre semoule et l’eau sur feu moyen. Laissez refroidir et ajoutez l’eau de fleur d’oranger.
Préchauffez le four à 180°C avant la fin de la pousse.
Fouettez l’œuf et le jaune d’œuf et dorez délicatement les brioches à l’aide d’un pinceau.
Enfournez environ 12 minutes en surveillant la coloration.

Badigeonnez les brioches de sirop à la sortie du four.

C’est prêt !

Brioche Nanterre aux pralines roses

La particularité de la brioche de Nanterre est sa forme rectangulaire, surmontée de pelotes rebondies. Dans ses versions les plus classiques, la pâte à brioche se suffit à elle-même, ou bien elle est recouverte de sucre en grains.
Mais on peut également la customiser, comme je vous le propose très simplement ici avec des pralines roses.
Vous pourriez tester également avec des pépites de chocolat, ou bien des inserts de confiture à l’intérieur des boules de brioche…

Brioche Nanterre aux pralines roses

Source : « je passe mon CAP pâtissier en candidat libre », Chef Damien et Chef Régis, 750 g


Pâte à brioche :

  • 165 g de farine de gruau
  • 4 g de sel
  • 30 g de sucre semoule
  • 100 g d’œufs (environ 2 œufs)
  • 10 g de levure de boulanger
  • 80 g de beurre
  • pralines roses

Finitions :

  • 1 œuf battu
  • Pralines roses

Préparation :

Pâte à brioche : 

Tout d’abord, pourquoi utiliser de la farine de gruau (si si, je sais, vous vous posez la question) ? Tout simplement parce que cette farine (aussi appelée farine forte), est plus riche en gluten et a donc une capacité levante plus forte qu’une farine classique.

Dans la cuve du robot, mettez la farine, le sel, le sucre, les œufs, et la levure. Attention, à ce que la levure et le sel ne soit pas en contact.
Faites tourner le robot à petite vitesse pendant 5 minutes afin de bien mélanger la pâte et d’éviter les grumeaux.
Augmentez la vitesse du robot et mélangez pendant encore 5 minutes.

Pendant ce temps, coupez le beurre en petits morceaux.
Lorsque la pâte forme une boule autour du pétrin, remettez le robot en petite vitesse et ajoutez le beurre en deux fois.
Une fois le beurre bien incorporé, augmentez à nouveau la vitesse, jusqu’à ce que la pâte soit élastique et lisse. Ajoutez les pralines.

Mettez la pâte sur votre plan de travail fariné. Formez une boule. Placez la boule dans un cul de sac, filmez et laissez pousser pendant 1 h à température ambiante.

Dégazez la pâte en l’aplatissant avec votre poing. Cette étape permet de renouveler l’action des cellules de levure et comme son nom l’indique, de chasser le gaz.
Mettez la pâte au réfrigérateur 30 min.

Divisez la pâte en 5 pâtons de poids égal. Aplatissez la pâte avec la paume de la main. Formez 5 boules et laissez reposer 5 min.
Renouvelez le boulage et réservez au réfrigérateur 5 min.
Beurrez un moule de Nanterre (ou moule à cake) et disposez les 5 boules en quinconce.
A l’aide d’un pinceau, dorez la brioche avec l’oeuf battu.

Laissez pousser en étuve pendant 1h45, dans votre four à 30°C s’il le permet.

Sortez la brioche et laissez la 10 min à température ambiante.
Pendant ce temps, préchauffez votre four à 180 °C avec une plaque à l’intérieur.

Dorez à nouveau à l’œuf battu et parsemez de pralines roses.

Enfournez sur la plaque chaude et laissez cuire 18 minutes. Surveillez la coloration.

Démoulez la brioche et laissez refroidir sur une grille. (ou dégustez tiède si vraiment vous êtes très impatients !)