Savarin chantilly aux fruits

Je n’avais encore jamais goûté de Savarin et ne savais pas trop à quoi m’attendre avec un gâteau imbibé de la sorte. Le résultat est frais et agréable.

Savarin Chantilly aux fruits

Sources : Chef Philippe et Julien Lousteau de Meilleurduchef.com

Pour 10 personnes


Ingrédients :

Pâte à savarin :

  • 220 g de farine
  • 20 g de levure fraîche
  • 170 g d’œufs entiers
  • 4 g de fleur de sel
  • 60 g de sucre en poudre
  • 130 g de beurre pommade

Sirop d’imbibage :

  • 1 L d’eau
  • 500 g de sucre en poudre
  • 10 g de zestes de citron
  • 25 g de zestes d’orange
  • 1 gousse de vanille
  • 1 bâton de cannelle
  • 50 g de purée (ou jus) d’ananas
  • 100 g de rhum brun

Glaçage brillant :

  • 250 g de nappage neutre
  • 250 g de gelée de coings

Chantilly vanillée :

  • 1/2 L de crème fleurette entière
  • 100 g de sucre glace
  • vanille en poudre
  • 1 sachet de chantifix

Finitions :

  • 4 fraises
  • 5 framboises
  • 5 myrtilles
  • 1 kiwi
  • 4 mûres
  • 2 grappes de groseille
  • 4 kumquats
  • 1 fruits de la passion

Préparation :

Pâte à savarin :

Versez la farine, le sucre en poudre, le sel de Guérande dans la cuve du batteur. Émiettez la levure fraîche au-dessus. Ajoutez les œufs entiers préalablement battus. Commencez à pétrir au crochet, à petite vitesse, jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Stoppez le batteur, cornez la pâte des parois de la cuve.
Mélangez pendant quelques minutes à vitesse rapide, puis ajoutez le beurre morceau par morceau en continuant à battre.
Mélangez bien.

Graissez votre moule à savarin avec un aérosol (ou beurrez).  Versez la pâte à savarin dans une poche à douille (sans douille) et versez la pâte dans le moule. Lissez la surface à l’aide d’une cuillère. Laissez pousser la pâte pendant 1h30 à 2h à environ 25°C.

Lorsque la pâte atteint 1/2 cm en dessous du bord du moule, préchauffez le four à 170°C.

Enfournez pour 20 minutes de cuisson. Démoulez délicatement le savarin sur une grille. Laissez refroidir. Idéalement, réalisez le gâteau 24 à 48h avant la dégustation et laissez le sécher à l’air libre.

Sirop d’imbibage :

Versez l’eau, le sucre, les zestes de citron et d’orange, et la cannelle dans une casserole et portez à ébullition. Lorsque le sucre est fondu, coupez le feu et ajoutez le rhum et le jus d’ananas.

Placez le savarin et la grille sur une plaque creuse afin de récupérer l’excédent de sirop. Et punchez le biscuit avec le sirop chaud. Arrosez généreusement avec une louche. Cette opération devra être répétée 7 ou 8 fois en laissant au savarin le temps d’imbiber le sirop entre chaque passage. Récupérez le sirop dans la plaque si vous en manquez et réchauffez-le avant de le reverser sur le savarin.

Glaçage neutre :

Réchauffez ensemble la gelée de coings et le nappage neutre dans une casserole. Mélangez à la maryse jusqu’à obtenir une préparation homogène.
Laissez le nappage revenir à 30/35°C avant de le verser sur le gâteau. Laissez le savarin s’égoutter avant de le transférer sur votre plat de service. Attention, cette étape est délicate, le gâteau imbibé est fragile. Je vous conseille de faire glisser un carton dessous et de faire ensuite glisser ce carton dans le plat de service.

Chantilly vanillée : 

 Avant de monter votre chantilly, placez la cuve du batteur et le fouet quelques instants au congélateur. La crème doit également être bien froide.
Montez la crème avec le sucre, la poudre de vanille et le chantifix dès le départ.

Garnir une poche munie d’une douille cannelée de 18mm de diamètre avec la chantilly. Comblez le trou central du savarin et terminez avec quelques grosses rosaces sur le dessus.

Disposez les fruits harmonieusement sur le gâteau.

Cannelés bordelais

C’est avec un peu d’appréhension que je me suis lancée dans la confection des cannelés. Mais la recette est en fait hyper simple. Et avec des moules en aluminium, les gâteaux sortent tout seuls. Le must reste des moules en cuivre mais le prix est beaucoup plus élevé. Ceci-dit, ce sont des moules que vous pourrez garder à vie…
Le cuivre et l’aluminium pour permettront d’obtenir des cannelés croustillants à l’extérieur et moelleux à l’intérieur.
La pâte est à préparer 24 heures avant cuisson, prenez-y vous à l’avance. 

Cannelés  bordelais


Ingrédients  :

  • 500 ml de lait entier
  • 2 œufs entiers
  • 4 jaunes d’œufs
  • 125 g de farine
  • 250 g de sucre
  • 50 g de beurre doux
  • 50 ml de Rhum brun
  • 1 cuillerée à soupe de vanille liquide
  • 2 gousses de vanille

Préparation :

Dans une casserole, faites bouillir le lait avec le beurre, la vanille liquide et les gousses fendues en 2 dans la longueur (mais laissez les graines de vanille dans les gousses pour l’instant).
Dès ébullition, coupez le feu et laissez infuser 15 minutes.
Dans un cul de poule, blanchissez les œufs entiers et les jaunes avec le sucre.

Retirez les gousses de vanille du lait. Avec la pointe d’un couteau, retirez les graines de vanille et incorporez les au mélange œufs/sucre.

Réchauffez le lait infusé jusqu’à ce qu’il frémisse de nouveau puis laissez le revenir à température ambiante.
Incorporez le petit à petit dans  le mélange œufs/sucre.
Mélangez bien. Ajoutez la farine, puis le rhum.

Laissez reposer la pâte 24 heures au réfrigérateur (c’est important !).

Préchauffez votre four à 250 °C. C’est le maximum que me permet mon four, mais si vous pouvez aller au-delà, jusqu’à 280 °C, n’hésitez pas !
Sortez la pâte du réfrigérateur afin qu’elle revienne à température ambiante.

Enduisez l’intérieur de vos moules de beurre pommade à l’aide d’un pinceau. Ou plus simple et plus rapide, utilisez un spray graissant. Versez de la pâte dans les moules en veillant à arrêter à 1/2 cm du bord.
Enfournez 15 minutes à 250 °C puis baissez la température à 180 °C et laissez la cuisson poursuivre pendant 30 minutes.
La première partie de la cuisson, à four très chaud, permet de figer la pâte dans le moule et de caraméliser les cannelés. La 2ème partie va cuire l’intérieur des gâteaux.
Démoulez les cannelés dès la sortie du four. Il vous suffit de retourner les moules. Si ça accroche, un petit coup sec devrait résoudre le problème.

Laissez les cannelés refroidir avant dégustation.

Cheesecake mojito

Certains savent que j’ai un vrai amour pour le mojito (pour les cocktails de manière générale d’ailleurs !). Après avoir testé la tarte mojito, j’ai eu envie d’essayer le cheesecake. Essai validé.

Cheesecake mojito

Source : très inspirée par le cheesecake limoncello de Christophe Michalak


Ingrédients :

Base biscuitée :

  • 120g de shortbreads
  • 40g de beurre

Appareil à Cheesecake :

  • 200g de cream cheese (Philadelphia ou autre fromage frais)
  • 100g de chocolat blanc
  • 30g de sucre
  • 150ml de crème fleurette entière
  • 1 citron vert
  • sirop de mojito

Crème mascarpone :

  • 300ml de crème liquide
  • 30g de mascarpone
  • 4 cl de rhum (ou plus)

Décoration :

  • feuilles de menthe
  • 1 citron vert

Préparation :

Base biscuitée : 

Ecrasez les biscuits. Faites fondre le beurre. Mélangez l’ensemble.
Positionnez le cercle sur votre plat de service. Versez-y la préparation et tassez les biscuits dans le fond. J’utilise toujours un fond de verre pour cette étape.

Appareil à Cheesecake : 

Versez le cream cheese dans un cul de poule. Ajoutez-y le chocolat blanc fondu, le sucre, le zeste du citron vert. Fouettez l’ensemble. Ajoutez le sirop de mojito. Dosez selon l’intensité que vous souhaitez obtenir. J’en ai mis pas mal pour ma part.
Fouettez la crème fraîche.
Incorporez la crème fouettée à la préparation et mélangez délicatement à la maryse.
Versez la préparation dans votre moule.
Laissez prendre 2 ou 3 heures au réfrigérateur. Je le prépare généralement la veille et le laisse prendre toute la nuit.

Crème mascarpone : 

Mélangez la crème liquide, le mascarpone et le rhum au batteur.
Mettez le rhum de suite. Je l’avais oublié et l’ai donc ajouté en toute fin, du coup, le rhum était mal réparti dans ma crème. Je crois qu’un des invités a fini ivre rien qu’avec le gâteau mouahaha.
Placez la crème dans une poche à douille saint-honoré.
Décerclez le cheesecake. Déposez de grosses noix de crème sur le gâteau.

Décoration :

Zestez le citron sur le cheesecake. Récupérez les suprêmes, coupez-les en 2 et disposez les sur le cheesecake.
Ajoutez quelques feuilles de menthe.

Honnêtement? en plus du mojito, je viens de me découvrir une passion pour le cheesecake.